PVT Mexique

PVT Mexique
  • Capitale : Mexico
  • Population : 122 millions d’habitants
  • Superficie : 1 964 375 km²
  • Monnaie : Peso mexicain (MXN)
  • Langue : Espagnol et langues indigènes
  • Fuseau horaire : UTC-5 à UTC-7
  • Régime politique : République présidentielle fédérale

 

Mexique : un PVT à la rencontre des Mayas

Une année ne sera pas de trop pour découvrir tous les mystères du Mexique !

Ce que le pays cache aux voyageurs d’une semaine… il vous le dévoilera peut-être lors de longs mois d’expédition à travers sa jungle luxuriante, ses bandes de sable blanc et de mer turquoise, et ses nombreux sites archéologiques.
Les noms de Teotihuacan et Chichén Itzá vous font déjà rêver ? Alors c’est parti !

De Tijuana à Cancún, en passant par Mexico à 2300 mètres d’altitude, des milliers de kilomètres font défiler une diversité incroyable de paysages. Combler ces longues distances, en 12 mois de visa vacances-travail, vous révélera des plages aux airs de paradis, à choisir entre golfe du Mexique et océan Pacifique, des forêts luxuriantes et des déserts à perte de vue.

L’esprit d’aventure, il vous en faudra un peu, voire beaucoup, pour gravir le volcan Popocatepetl, descendre en rappel dans les cénotes de la péninsule du Yucatán, explorer comme Cousteau le récif Cozumel, vous perdre dans les ruines des Mayas ou des Aztèques, et errer sans but dans le désert de Sonora ou de Chihuahua… Faites aussi le plein d’énergie avant de partir, pour affronter les nuits interminables et endiablées des rues de Cancún !

Le Mexique, pays “mégadivers”, abrite plus de 10% de la biodiversité mondiale, et a sa place au patrimoine mondial de l’UNESCO.
De ses 33 sites culturels et naturels inscrits, on retrouve l’incontournable “immatériel” : la cuisine mexicaine. De par ses couleurs, mais aussi ses influences de civilisations précolombiennes et d’un métissage contemporain, elle reflète toute la diversité du Mexique…
Pour découvrir les traditions encore vibrantes du pays, rendez-vous pour la fête des Morts ou lors du Carnaval !

 

La vie sur place en PVT

Assurance médicale : indispensable !

LE SAVIEZ-VOUS ?
Au Mexique, vous ne serez pas couvert par votre assurance maladie française.
Sur place, les soins peuvent se révéler très chers ! Une journée d’hospitalisation peut atteindre les 1000 euros. De plus, il faut parfois fournir une garantie financière pour recevoir des soins.
L’assurance maladie est d’ailleurs une des conditions pour obtenir ce visa vacances-travail.

Une assurance PVT / WHV = Pas de frais de votre poche !

Comparez les assurances PVT - WHV

 

L’espagnol est une langue plutôt facile à apprendre quand on est plongé dans la vie mexicaine !
La monnaie locale est le peso mexicain.
Le coût de la vie est relativement bas, surtout si l’on compare à la France. Néanmoins, les salaires le sont aussi et les prix peuvent vite augmenter si l’on reste dans des zones très touristiques, comme Cancún.

Le bus est le moyen de transport le plus pratique et le moins cher pour rallier les différentes villes et points d’intérêts du Mexique. Evitez toutefois de faire les trajets de nuit, même en voiture, pour des questions de sécurité. A ce sujet, il est aussi conseillé de se renseigner sur le site de France Diplomatie avant de partir.

 

IMPORTANT ! Dans un délai maximum de 30 jours après votre arrivée au Mexique, vous devrez obligatoirement faire une demande de carte de résident temporaire (validité 12 mois) auprès de l’Institut National de Migration.

 

Trouver un emploi/travail au Mexique

Maîtriser l’espagnol est indispensable pour décrocher un job au Mexique lors d’une année de PVT !
Parler anglais est aussi un atout, notamment si vous recherchez un emploi dans le secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, par exemple dans des zones touristiques comme la Riviera Maya.

Le Mexique fait partie des puissances économiques du monde. Certains secteurs recrutent, comme les télécommunications, le bâtiment ou la grande distribution.

Plutôt que des candidatures spontanées, il faut souvent faire jouer ses relations pour décrocher un poste.
Jetez aussi un oeil à la liste d’entreprises françaises implantées au Mexique sur le site Webfrancia, et renseignez-vous auprès de la Chambre Franco-Mexicaine de Commerce et d’Industrie, qui vous orientera vers des employeurs.

Pour trouver du travail, direction les villes de Mexico, Monterrey, Guadalajara, Puebla ou encore les régions touristiques !

Au début, une bonne idée peut être d’enseigner la langue française en ville ou de faire du Woofing dans la campagne, un tremplin pour apprendre l’espagnol et se faire une expérience.

Sur place, il faut toujours garder à l’esprit la réalité du pays, avec un taux de chômage qui tourne aux environs de 4-5% et de grandes disparités au niveau de la richesse.

 

Les possibilités de logement PVT au Mexique

Dans les zones touristiques ou dans les grandes villes, vous pourrez d’abord trouver un logement en auberge de jeunesse. Cela vous permettra de rencontrer d’autres voyageurs, de ne pas vous sentir seul et peut-être même de lier des amitiés !
Ce pourrait aussi être l’occasion de former un groupe pour une future colocation.

Avec un salaire, on peut tout à fait avoir son chez-soi. Mais en optant pour une colocation, on peut alors voir les choses en grand, par exemple une villa avec jardin et une piscine. Pensez-y !

 

Comment obtenir votre visa PVT pour le Mexique ?

Ce visa vacances-travail est entré en vigueur le 1er septembre 2016.

Il offre aux jeunes âgés de 18 à 30 ans révolus la possibilité de voyager et de travailler au Mexique pendant 12 mois. Le visa est relativement facile à obtenir, avec toutefois de nombreuses pièces justificatives à fournir.

   PVT Mexique : faire sa demande